À propos…

Mexique, Canada, meurtre, justice et diplomatie

Le 17 septembre 2009, peu après 9:35, un jeune homme répondant au nom de José Arturo Palacios Garza claque la porte de l’appartement 8 du complexe d’habitation Fovissste, immeuble D. Les cris à l’aide, de terreur et d’agonie de la locataire retentissent. Des voisins contactent la police, d’autres vont voir à la porte et tentent de comprendre ce qu’il se passe.

Le médecin légiste détermine l’heure du décès à 9:45. Peu après 9:50, Palacios Garza est appréhendé par les forces de l’ordre.

En début d’après-midi, la nouvelle arrive au Canada, pays où la défunte résidait avant d’aller vivre son rêve en mars 2009 à Isla Mujeres, au large de Cancún au Mexique. Peu après 14h, ce jour-là, nos vies allaient changer à jamais, mais nous ne le savions pas encore. Cette dame, c’est notre mère, Renée Wathelet.

Cela n’étant pas encore suffisant, fin novembre, la nouvelle se répand. L’assassin est aussi recherché à Houston au Texas pour le meurtre de Laura Palacios, sa propre mère, commis le 3 août 2009.

Ce site a pour but de mettre en lumière le côté obscure, maintenu dans les méandres de la discrétion et du déni, de ce pays visité par plus d’un million de Canadiens chaque année. Également, mettre en relief ce qu’implique être un citoyen canadien victime de crime à l’étranger, ainsi que d’être un étranger, victime du Mexique.

À ce stade, il nous est impossible de dévoiler publiquement une quantité non négligeable d’informations et faits recueillis puisque les procédures sont toujours en cours. Toutefois, les éléments déjà publics et/ou autorisés, sont présentés. À terme, tout sera publié…

Des détails pouvant être choquants sont présents. Malheureusement, c’est la réalité et la travestir ne revient qu’à choisir une stratégie de l’autruche qui favorisera la répétition de cauchemar similaire.

Nous demandons seulement que la justice du pays soit respectée. Que les enquêtes appropriées soient complétées de manière satisfaisante. Que la vérité soit connue. Bien que l’assassinat dépasse déjà l’entendement, la lecture du reste des pages de ce site montre la démesure et l’horreur de l’inhumanité dont les êtres humains sont capables sous le couvert de la bureaucratie et du politique.

Finalement, nous sommes conscients que des meurtres peuvent se produire partout, dénoncer un crime n’est pas un objectif, dénoncer comment un crime est traité pour des Canadiens au Mexique en est un.


Support

Pour agir/aider, le principal est de dénoncer la situation auprès de votre député fédéral et auprès du ministre des Affaires étrangère, l’honorable Lawrence Cannon. Écrire à l’ambassade du Mexique à Ottawa est aussi une autre voie. Les dons pour supporter la famille dans ce combat sont aussi grandement appréciés.

Nous remercions Justin Trudeau pour son support.

 


Pour en savoir plus sur Renée, visitez son blogue, En direct des iles.

 

Situation au Mexique »

  • Share/Bookmark

Laisser un commentaire